Rechercher

 

Mardi   15h à 18h
Mercredi 9h à 12h 15h à 19h
Vendredi   15h à 18h
Samedi 10h à 12h  

 

Horaires modifiables pendant les vacances scolaires ...

Partager "Horaires habituels" sur facebookPartager "Horaires habituels" sur twitterLien permanent
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='200' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='Coups de coeur' src='https://www.mediathequedecommunay.net/java/kiosque/titre/Coups+de+coeur/style_liste/diaporama/nb_notices/20/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/50/op_hauteur_img/0/op_transition/zoom/op_largeur_img/115/op_hauteur_boite/200/op_captions/0/op_autoplay/0/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/20/id_panier//profil_redirect//boite/boite_de_la_division_gauche/id_module/7///kiosque-change-data/Valider/type_module/KIOSQUE/division/1/styles_reload/0/profile_id/1/id_profil/1/vue/diaporama?titre=Coups%2Bde%2Bcoeur&amp;style_liste=diaporama&amp;nb_notices=20&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=0&amp;op_transition=zoom&amp;op_largeur_img=115&amp;op_hauteur_boite=200&amp;op_captions=0&amp;op_autoplay=0&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=20&amp;id_panier=&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_de_la_division_gauche&amp;id_module=7&amp;=&amp;kiosque-change-data=Valider&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;styles_reload=0&amp;profile_id=1&amp;id_profil=1&amp;vue=diaporama' >&nbsp;</iframe>

Dernières critiques

 

Dix-sept ans (FOTTORINO Eric)

note: 4Dix-sept ans Annick - 20 avril 2019

Des rendez-vous manqués, des non-dits, de l'amour.
Un parcours difficile que l'auteur va accomplir sur les traces de ses pères et de sa mère.
Une écriture magnifique
Livre boulebersant

Doggerland (Elisabeth Filhol)

note: 2Tempête en mer du nord ! les bibliothécaires - 19 avril 2019

Dès les premières pages, on entre dans l'univers de l'auteure. Durant de longs passages, elle décortique des événements climatiques et géologiques. Comme un documentaire, elle décrit, analyse et explique les phénomènes. Sans jamais être répétitive, elle nous narre en profondeur l'évolution de notre planète.
L'accumulation de ces pages descriptives, sont très techniques et scientifiques .

Dans ce milieu scientifique, on découvre l'histoire de Margaret et Marc, deux personnages passionnés de géologie, mais qui ont pris des voies professionnelles différentes. Après plusieurs dizaines d'années, ils se retrouvent lors d'un congrès. Leur relation repart sur les nouvelles bases de leur vie passée. Entre souvenirs et regrets, ils vont retracer tout ce qui les a éloignés.

Les loyautés (Delphine de VIGAN)

note: 3Roman sur les fidélités les bibliothécaires - 27 mars 2019

Des adultes qui n'en sont pas vraiment.
Et des enfants qui n'en sont plus.
Un livre qui traite de problèmes de notre époque de manière juste: la maltraitance, l'amour maternel, le couple, l'amitié, l'éducation, internet. Et surtout de loyautés.Suis-je loyal envers ma famille, mon passé, envers moi-même, c'est la question que nous pose Delphine de Vigan dans son nouveau roman.

Une maternité rouge (LAX, Christian)

note: 3oeuvre d'art ! les bibliothécaires - 19 mars 2019

Comment protéger les œuvres d'art, témoins de notre histoire à travers les siècles...
pour protéger une statuette Dogon, Alou va prendre le chemin de l'exil pour l'amener au Louvre qui saura la protéger.

Les porteurs d'eau (RAHIMI Atiq)

note: 3Afghanistan les bibliothécaires - 12 mars 2019

Le livre démarre le 11 mars 2001, tandis que les Talibans détruisent les deux Bouddhas de Bâmiyân en Afghanistan, et il entremêle les fils de deux histoires qui ne se rejoignent pas .
L'une prend place en France, où Tom, Français d'origine afghane, se réveille un matin pour quitter le domicile conjugal et rejoindre son amante à Amsterdam. La deuxième se situe à Kaboul, où Yûsef se réveille une nouvelle fois aux côtés de sa belle-sœur, la femme de son frère, pour laquelle il éprouve des sentiments qu'il ne sait pas nommer mais qui ressemblent à l'amour.
Histoires d'amour, histoires d'exil, histoires de langues...

Grace (Paul Lynch)

note: 4La grande famine irlandaise ! les bibliothécaires - 15 février 2019

Grace est la fille de Coll Coyle, le héros du premier roman de Lynch. Nous sommes en 1845, la famine ravage les campagnes, c'est la Grande famine dont les conséquences seront considérables avec 1 million de morts et plusieurs millions de réfugiés et d'émigrés notamment embarqués pour l'Amérique dans des conditions atroces. Pour l'heure, Grace est l'aînée et sa mère, Sarah, enceinte d'un cinquième enfant se résout à l'envoyer sur les routes dans l'espoir de lui faire gagner quelques sous qui sauveraient la famille. La tête rasée, déguisée en garçon, Grace se trouve livrée à elle-même dans un pays aux abois. La peur, la faim, le froid sont ses compagnons de chaque instant. L'étonnement, le désarroi, la souffrance de découvrir au fil des kilomètres l'étendue du désastre. Et de faire la terrible expérience de la violence, de l'injustice, de l'indifférence de ceux qui sont épargnés par la misère. Grace apprend à survivre sur un terrain où tous les coups sont permis.

Un bonheur que je ne souhaite à personne (Samuel Le Bihan)

note: 3Témoignage émouvant et courageux les bibliothécaires - 13 février 2019

Le combat dune mère qui élève seule ses deux enfants, un adolescent et son fils cadet qui est autiste. Elle monte une association avec des parents d'enfants autistes pour obtenir des aides et un soutien de l'état afin que ces enfants puissent évoluer et entrer à l'école pour être sociabilisés. Beau témoignage.

Moins qu'hier, plus que demain (Fabcaro)

note: 4Moins qu'hier et plus que demain C.B - 6 février 2019

Il vaut mieux avoir beaucoup d'humour et du recul pour apprécier la B.D de Fabcaro. Il explore le quotidien de couples de trentenaires avec un un ton pertinent, un peu méchant et drôle. Une cinquantaine de scénettes en une page, un dessin très épuré, et des dialogues décalés. A découvrir

Helena (Jérémy Fel)

note: 3plongée en enfer les bibliothécaires - 30 janvier 2019

Ce roman noir nous met en présence de quatre personnages ordinaires qui vont se trouver entrainer dans une spirale infernale , un déchainement de violence sans précédent,hallucinant. Ce roman choral donne la parole alternativement à chacun des personnages et on se surprend à ressentir de l'empathie en découvrant les blessures de chacun. Tout s'éclaire petit à petit et on frissonne en se demandant comment nous aurions réagi en de telles circonstances! Glaçant. Thriller psychologique qu'on lit sans s'arrêter tant le suspens nous tient en haleine.

Leurs enfants après eux (Nicolas Mathieu)

note: 2Prix Goncourt 2018 ! les bibliothécaires - 29 janvier 2019

L'auteur nous livre ici une fresque sociale et familiale, composée de 4 chapitres qui retracent les années adolescentes des protagonistes.
Pour ces jeunes cette période correspond au désoeuvrement, à la drogue, l'alcool, les menus larcins, la prise de conscience que, rester sur place, c'est se condamner à vivre une vie étroite et sans grand avenir, comme leurs parents. Le seul horizon, le seul espoir de liberté, c'est le départ vers un ailleurs plus attrayant, moins glauque et désespéré. Une réalité des années 90 dans cette région !

Manuel de survie à l'usagedes jeunes filles (Mick Kitson)

note: 4Manuel de survie à l'usage des jeunes filles C.B - 22 janvier 2019

Premier roman. La fuite de 2 soeurs dans les sauvages forêts des Highlands, pour mettre un terme aux tragédies de leur vie familiale. Le lien très fort entre les 2 filles, la description très évocatrice de cette survie au coeur de la nature, la lueur d'espoir vers un avenir plus léger en font un roman que l'on n'oublie pas.

La chance de leur vie (Agnès Desarthe)

note: 3portrait de femme les bibliothécaires - 5 janvier 2019

Le personnage central de ce roman est une femme dans la soixantaine. Épouse, mère d'un adolescent et femme au foyer à qui ce statut convient parfaitement! Femme libérée de toutes conventions sociales, elle vit avec une philosophie de "non agir". Elle n'en est pas moins une observatrice à l'esprit aiguisé du monde qui l'entoure. Roman décalé avec des personnages surprenants et qui offre une multitude de réflexion sur notre société, la place de la femme, le couple et la maternité. Mais il offre aussi de nombreux questionnements sur le monde "surconnecté" et la violence omniprésente.

Salina (GAUDE Laurent)

note: 4legende et conte du désert ! les bibliothécaires - 4 janvier 2019

Salina est une femme au destin tragique et solitaire.
A sa mort, son dernier fils raconte sa vie pour qu'elle devienne légende et que son âme repose en paix.
Salina, femme puissante et atypique au destin contrarié.
Salina qui eut trois fils, vécut trois exils.
Salina, forte et fragile habitante du désert.

Le malheur du bas (Inès Bayard)

note: 5Le malheur du bas Roland - 9 décembre 2018

Glaçant, glacé comme un sorbet dont on aurait enlevé toute la douceur. Description d'un enfermement dans le mensonge après un viol décrit au plus près de la narratrice. Issue fatale qu'on connait dès le début. Une écriture sèche, nette, claire se résumant aux faits.
C'est cru, toutes les descriptions sont claires, nettes et difficiles, parfois, à lire.
Alors que ce jeune couple partait bien dans la vie ce drame va engendrer une violence, une haine qui, à partir de Marie qui souffre se reporte sur tout ce qui l'entoure. Son mari, son enfant dont elle est persuadée que le père est son violeur. C'est décrit au scalpel, décortiqué, analysé, rien ne nous est caché.
Toute sa famille ne comprend rien à ce qui se passe, et plus elle s'enferme dans son mensonge plus elle se retrouve coincée cherchant une issue qu'elle ne trouve que dans la haine. Elle n'arrive plus à aimer son mari, ni ses proches, ni son enfant dont elle repousse toujours le moment de s'en occuper. Elle ne supporte plus rien ni personne et cherche par tous les moyens une issue fatale
C'est un polar qui passe par la tête d'une seule personne dont la vie a basculé après cette agression. C'est écrit et ça se lit comme un polar mêle si les situations et le contexte nous reporte à l'actualité féminine et à la condition de la femme qui, malgré notre modernité n'a pas beaucoup changé.
Un roman choc, à dévorer de suite.

L'écart (AMY LIPTROT)

note: 3L'écart C.B - 30 novembre 2018

Le récit de la vie agitée et alcoolisée d'une jeune femme à Londres et son retour sur ses terres d'enfance: les îles Orcades, au nord de l' Ecosse. Beaucoup d'interrogations, de doutes, de volonté pour se sortir de son addiction. La nature souvent hostile, les oiseaux qu'elle observe jour et nuit, son entourage lui redonneront le goût de vivre différemment. Livre très attachant pour ce parcours difficile et qui donne aussi envie de découvrir ces îles si particulières.

Frère d'âme (David Diop)

note: 4Goncourt des lycéens ! les bibliothécaires - 30 novembre 2018

14-18 Alfa est un des 134.000 tirailleurs sénégalais jetés dans l'enfer des tranchées pour sauver la mère Patrie.Roman qui redonne vie à ces milliers d'hommes ces "Chocolats d'Afrique Noire ".
Son style oral naïf, ses expressions répétées comme un mantra ou comme une chanson, le roman de Diop envoûte plus sûrement qu'un classique roman sur la guerre !

La révolte (Clara Dupont-Monod)

note: 5Rentrée littéraire roman historique les bibliothécaires - 14 novembre 2018

Le personnage, c'est Aliénor d'Aquitaine, l'une des reines mythiques de l'Histoire de France. Sa beauté, son caractère et son parcours ont inspiré nombre de poètes, conteurs et biographes.
C'est Richard coeur de lion , le fils préféré d'Aliénor, qui raconte la révolte soigneusement couvée par sa mère par des années d'humiliations et organisée avec ses frères contre son père, désigné comme "le Plantagenêt".
se lit d'une traite !

Ça raconte Sarah (Pauline Delabroy-Allard)

note: 3Premier roman de la rentrée littéraire les bibliothécaires - 14 novembre 2018



Pauline Delabroy-Allard nous donne à lire une histoire d'amour magnifique entre deux femmes.
La narratrice vivant en couple, mère d'un jeune enfant tombe sous le charme de Sarah rencontrée au hasard d'une soirée, sa vie en sera à jamais bouleversée.

Le malheur du bas (Inès Bayard)

note: 4Rentrée littéraire Premier Roman ! les bibliothécaires - 14 novembre 2018

Ce roman est une véritable bombe.
Marie bascule du paradis à l'enfer en une soirée.
roman qui remue les tripes du premier au dernier mot.

Le voyage de Marcel Grob (Philippe Collin)

note: 4BD historique les bibliothécaires - 14 novembre 2018

Destin tragique de Marcel Grob, jeune alsacien de 18 ans, enrôlé de force dans la Waffen SS, comme 10 000 autres le seront à cette époque.

Et soudain, la liberté (Évelyne Pisier)

note: 3Et soudain la liberté C.B - 10 novembre 2018

Roman surprenant.Caroline Laurent nous raconte la vie d'Evelyne Pisier : intense et en prise avec des moments clés de l'histoire ( colonisation,guerre d'Indochine, d'Algérie, guerre froide...). une histoire très touchante de féminisme,de lutte, et de liberté.

Tous les hommes désirent naturellement savoir (Nina Bouraoui)

note: 3Tous les hommes désirent naturellement savoir C.B - 12 octobre 2018

C'est une autofiction. L'auteur a vécu jusqu'à ses 14 ans en Algérie dans les années 70. D'un père algérien et d'une mère française, qu'elle évoque beaucoup dans son livre, Nina B. écrit sur son enfance lumineuse, son identité amoureuse, sa différence, sur l'Algérie, avec franchise et sensualité. " Nous sommes dépendants d'un passé qui n'est pas le nôtre". Livre que je recommande.

Les huit montagnes (Paolo Cognetti)

note: 3Ode à la montagne et à la nature les bibliothécaires - 5 octobre 2018

L'histoire se déroule à la montagne, et plus précisément autour de Grana, petit village du Val d'Aoste. Pietro, jeune milanais, venu passé là ses vacances d'été avec ses parents, se lie d'amitié avec Bruno, un montagnard de son âge. Tous les deux ont des difficultés relationnelles avec leurs pères, ils s'apprivoisent mutuellement et vont partager leur enfance, leur adolescence et la découverte des sommets.
Ils nouent une amitié solide qui leur permettra de se retrouver et s'entraider après une séparation d'une vingtaine d'années, l'un ayant voyagé, l'autre étant resté accroché à sa montagne.
Ce roman nous touche par la beauté des paysages, l'authenticité et la force de ses personnages bien campés. L'écriture est simple et poétique, l'histoire émouvante et forte, teintée d'angoisse, à l'image de ce que peut inspirer la montagne elle-même.
« Peut-être ma mère avait-elle raison, chacun en montagne a une altitude de prédilection, un paysage qui lui ressemble et dans lequel il se sent bien »

Les enfants du fleuve (Lisa Wingate)

note: 3secrets de famille les bibliothécaires - 5 octobre 2018

Avery Stafford, avocate promise à une brillante carrière politique, perd un bracelet hérité de sa grand-mère, au cours d'une visite officielle dans une maison de retraite. Le bijou lui vient de sa grand mère, alors elle va tenter de le récupérer. C'est alors que le doute s'insinue : qui est cette vieille dame qui prétend que le bracelet lui appartient. Et pourquoi a-t-elle une photo sur laquelle l'un des personnages ressemble à sa grand-mère? Et cette dernière ne pourra l'éclairer , puisqu'elle est atteinte de la maladie d'Alzheimer.
La patience et la ténacité d'Avery vont lui permettre de percer ce mystère, et le lecteur est tenu en haleine par les rebondissements successifs.
Et l'on découvre que cette histoire est liée à celle des enfants de la Société des foyers d'enfants du Tennessee , et de ses horribles procédés de rapt d'enfants pauvres destinés à être vendus à des familles riches en mal d'enfant.
L'auteur donne la parole en alternance à ces gamins qui vivent un vrai cauchemar, et à la jeune avocate qui remonte le fil du passé.
Ce roman est inspiré d'une histoire vraie et met en lumière cet épisode douloureux de l'histoire américaine en rendant hommage aux victimes et à leurs familles.

La femme à la fenêtre (A. J. Finn)

note: 3huis clos angoissant les bibliothécaires - 5 octobre 2018

Quel meilleur moyen pour échapper à sa propre vie que de se réfugier dans celle des autres ?
C'est ce que fait Anna. Derrière ses fenêtres, elle observe, elle passe des heures à regarder ses voisins pour tenter de pénétrer leur intimité.
Souffrant depuis plusieurs mois d'agoraphobie, Anna est incapable de sortir de chez elle et passe ses journées recluse entre des antidépresseurs et quelques verres d'alcool.
Son mari l'a quittée, emmenant leur fille avec lui, pour permettre à sa femme de remettre de l'ordre dans sa vie. Isolée, Anna trompe son ennui en surfant sur un forum de discussion sur l'agoraphobie où, en tant que psychologue, elle distille conseils et encouragement à ceux qui souffrent du même mal qu'elle.
Lorsqu'elle voit un crime se commettre sous ses yeux dans l'appartement d'en face, elle n'a de cesse de connaître le fin mot de cette sombre histoire.

Toutes blessent la dernière tue (Karine Giebel)

note: 3Quand la fiction rejoint la réalité les bibliothécaires - 5 octobre 2018

Ce roman c'est l histoire de Tama. Esclave dans la France d'aujourd'hui chez des bourgeois" bien comme il faut", les Charandon, des monstres et des exploiteurs.
En parallèle de l'histoire de la jeune esclave, on découvre Gabriel, cet homme mystérieux. Dangereux ? Mais pourquoi? Son personnage intrigue..
Un livre que l'on dévore et que l'on ne peut" lâcher" car on veut savoir ce qu'il va se passer.
Des personnages forts, humains, qu'ils soient bons ou méchants. Une héroïne que l'on aimerait sauver des griffes de ses bourreaux. Un roman dur, très dur où les hommes ne font pas le poids face à la puissance d'amour des femmes. Ou les livres soulagent un peu de vivre lorsque la vie est un cauchemar dans fin.

En camping-car (Ivan Jablonka)

note: 4En camping- car C.B - 4 octobre 2018

Une autofiction qui sent bon la liberté, l'intelligence et la tendresse. L' auteur partait chaque année avec ses parents et deux autres familles en camping car combi Volkswagen. Avec nostalgie, il nous fait revivre ses vacances, à la recherche d'un spot unique pour installer le campement, les nuits magiques d'été, les plages du bassin méditerranéen, les visites imposées par les parents. Et nous comprenons comment toutes ces expériences ont contribué à faire de lui l'homme qu'il est.

Ailefroide (ROCHETTE Jean-Marc)

note: 4Ailefroide C.B - 1 octobre 2018

Ce récit initiatique sur l'alpinisme, sur la passion de la montagne se dévore que l'on soit amateur de BD ou pas. Les illustrations sont magnifiques, d'un bleu profond et glaçant. Le personnage principal ( le dessinateur JM Rochette) est touchant, sa crise d'adolescence montagnarde nous interpelle et nous frissonnons avec lui dans ses ascensions alpines.

Vies volées (Matz)

note: 3enfants volés les bibliothécaires - 25 juillet 2018

Basée sur des faits réels, l'histoire nous amène en Argentine à la rencontre des Grands mères de la place de mai, qui recherchent leurs petits enfants, enlevés pendant la dictature pour être élevés par des membres du Parti.
C'est un récit glaçant, que nous découvrons à travers les yeux de deux amis. L'un est persuadé que ses parents ne sont pas les siens et décide de faire un test ADN, aidé par une association qui recherche les enfants "volés" par la dictature.L'autre n'a aucun doute mais il fait aussi le test par solidarité envers son ami.. Les résultats dévoileront la cruelle vérité.

Nos embellies (Gwénola Morizur)

note: 3une belle parenthèse de vie les bibliothécaires - 25 juillet 2018

Quatre personnages à la croisée de leur chemin : Lily, une jeune femme enceinte qui ne sait quelle décision adopter, Balthazar, dont les parents viennent de divorcer et qui se sent abandonné, Jimmy, un auto-stoppeur un peu perdu et enfin, Pierrot, un vieil homme qui vit seul dans les montagnes parmi son troupeau de chèvres. Quatre personnages, en manque de repères, ô combien attachants et touchants, qui, sans le savoir, vont s'aider mutuellement. Ce sont ces rencontres hasardeuses et bienfaitrices que l'auteure met en scène , au cœur d'un hiver glacial et enneigé magnifiquement mis en lumière par Marie Duvoisin. L'auteure aborde différents thèmes tels que la famille, la notion de bonheur, la solitude... Une tranche de vie profondément humaine servie par un trait tout en finesse, des visages expressifs et de magnifiques paysages enneigés.

Les danois (Clarke)

note: 3Utopie bienfaisante les bibliothécaires - 25 juillet 2018

Copenhague, de nos jours. Sorraya Safieddine, jordanienne, accouche d'un bébé blond aux yeux bleus. Le test ADN effectué prouve pourtant que le père est bien son mari, jordanien lui aussi. Ce bébé blond aux yeux bleus sera le premier d'une longue série d'enfants d'immigrés atteints du virus « blond aux yeux bleus », à travers toute l'Europe.
Un généticien, Martin, pense avoir trouvé la clé permettant d'endiguer ce rétrovirus. Malgré le climat de tension entre la population et les forces de l'ordre et les émeutes, il ne souhaite pas aider au développement de son vaccin, préférant laisser la nature propager la maladie.
Et si le hasard faisait bien les choses, et s'il redonnait à l'humain toute sa place, sans considération de couleurs, d'origines, de culture... belle histoire et belle découverte!

Soeurs (Minier Bernard)

note: 3un thriller palpitant les bibliothécaires - 25 juillet 2018

Un thriller très noir, vénéneux et venimeux.Une enquête au long cours, loin d'un long fleuve tranquille, entre les années 90 et aujourd'hui. Martin Servaz, le flic mis en lumière par l'auteur, n'est définitivement plus le même. Nous le découvrons jeune, la vingtaine, lors de sa première enquête.
Retour vers le passé et plongée dans les ténèbres actuelles, Soeurs est un polar captivant par son intrigue mais aussi par les émotions fortes qu'il provoque au lecteur!. Du fanatisme, des sœurs pas si tranquilles et un écrivain "dérangeant" au centre de l'enquête. A la recherche de la vérité..

The end (ZEP)

note: 4surprenante nature les bibliothécaires - 25 juillet 2018

Suite à la mort mystérieuse de groupes de personnes dans différents lieux du monde, un jeune savant cherche à comprendre ce qui peut bien provoquer ces épisodes..ce qu'il découvrira ne manquera pas de vous surprendre et de vous donner des sueurs froides!

Comment j'ai rencontré les poissons (Ota Pavel)

note: 3ode à la nature les bibliothécaires - 25 juillet 2018

Ce livre est l'hymne à l'amour d'un fils pour son génial papa. Le narrateur est un petit enfant, qui porte un regard admiratif sur son papa, juif tchèque, fanfaron, coureur de jupons, qui va l'initier à la pèche et à la passion des étangs et des poissons : engouement bienvenu en cette période qui voit se profiler la seconde guerre mondiale à l'horizon.

My absolute darling (Gabriel Tallent)

note: 4Roman noir de la littérature américaine les bibliothécaires - 5 juin 2018

Le premier roman de Gabriel Tallent, sombre et perturbant, raconte la lutte d'une jeune fille pour se défaire de l'emprise toxique de son père. Elle prend conscience qu’une autre vie est possible pour se défaire d’un père sociopathe, abusif et incestueux, elle comprend que tuer ou mourir pourrait être le prix à payer pour son émancipation.

Un funambule (Alexandre Seurat)

note: 2un funambule Martine - 4 avril 2018

Ce livre court ,se lit comme une nouvelle.
C'est la déprime d'un jeune homme qui nous est racontée, avec sa solitude, sa désespérance...tout cela laisse le lecteur dans un certain malaise.
A ne pas lire si vous n'avez pas le moral au beau fixe!

La malédiction des colombes n° 3
LaRose (ERDRICH Louise)

note: 3larose Martine - 4 avril 2018

Cette tragédie nous plonge dans le quotidien de 2 familles indiennes touchées par le drame de la mort du petit Dusty. Nous sommes en 1999,c'est une histoire contemporaine mais l'auteur retourne dans le passé pour nous faire vivre les traditions, les croyances indiennes et l'histoire de ce peuple des Ojibwés en voie de disparition.

Un océan, deux mers, trois continents (N'SONDE, Wilfried)

note: 3Roman historique sur l'esclavage les bibliothécaires - 20 mars 2018

Wilfried N'Sondé s'empare du destin exceptionnel de Nsaku Ne Vunda (1583-1608) pour nous emmener dans un voyage tumultueux au cœur de la folie des hommes.
L'auteur nous raconte son périple d'Afrique en Europe en passant par le Brésil, témoin candide du commerce triangulaire, de l'Inquisition espagnole et de toutes les bassesses humaines.
Un roman qui conjugue histoire, aventure et réflexion .

La salle de bal (Anna Hope)

note: 4Un monde de fous ? Annick - 13 mars 2018

Roman grave sur la psychiatrie expérimentale du début du XXè siècle en Europe avec ses théories eugénistes. Les patients de cet asile psychiatrique d'Angleterre ne sont pas toujours malades mais victimes de circonstances malheureuses qui les ont amenés là. Ce roman nous fait penser au film "Vol au dessus d'un nid de coucou"

Entre deux mondes (Olivier Norek)

note: 4La jungle de Calais Annick - 13 mars 2018

"Entre deux mondes" titre particulièrement judicieux pour décrire l'enfer que vivent les migrants depuis leur pays jusqu'à l'eldorado tant désiré qu'ils n'atteindront jamais pour la plupart et dont le parcours s'arrête à Calais. Roman dont on ne sort pas indemne.

La sorcière (LÄCKBERG Camilla)

note: 4Thriller haletant les bibliothécaires - 28 février 2018

La disparition de Néa, une enfant de quatre ans, rappelle étrangement une autre affaire.
L'affaire Stella,une enfant de quatre ans également, disparue il y a trente ans.
Fait troublant, Marie, qui avait été impliquée dans cette affaire avec son amie Helen réapparaît à l'instant où Néa disparaît.
La présence d'un camp de réfugiés Syriens dérange dans la population.
Des ados, plus ou moins bizarres, mènent leur vie en dehors de la vue de leurs parents.
Par endroits, des chapitres intrigants sur Bohuslän au XVII ème siècle.
Et, bien sûr, nos deux héros, Patrick Hedström et Erica Falck dont on ne sait plus bien qui enquête sur quoi.
Le décor est planté, laissez-vous emporter par cette enquête troublante.

Au revoir là haut n° 2
Couleurs de l'incendie (LEMAITRE Pierre)

note: 4La plume de Lemaitre ! les bibliothécaires - 27 février 2018

Scandales boursiers, politiques, judiciaires, trafic d'influence, avec un rare talent, Pierre Lemaitre nous plonge dans l'époque trouble des années trente, l'incendie qui va enflammer une partie du monde.
Mais Madeleine n'a pas dit son dernier mot. En femme intelligente, elle va remonter la pente et prendre sa revanche sur les hommes qui ont précipité sa chute. Et quelle revanche !

L'amie prodigieuse n° 4
L'enfant perdue (Elena Ferrante)

note: 4Dernier tome de la saga Italienne ! les bibliothécaires - 27 février 2018

Elena Ferante ferme la boucle sans éclaircir tous les mystères, sans révéler tous les non-dits, sans résoudre toutes les ambiguïtés. Cette saga met en évidence deux femmes surtout, la blonde Lénù et la brune Lila, fondant ainsi leur amitié et leur complicité bienfaitrice ou destructrice. Mais aussi d'autres personnages, criants de vérité, souvent bouleversants. On trouve dans ce dernier volume une sorte de réponse ténébreuse mais ouverte...

Le zoo (Phillips, Gin)

note: 3suspense garanti les bibliothécaires - 21 février 2018

A l'heure où le zoo va fermer, Joan et son fils, Lincoln, 4 ans, refont le chemin vers la sortie.
Mais au détour d'un virage, des corps sont à terre, des coups de feu raisonnent alors qu'un homme tente de pénétrer dans les toilettes des femmes, un fusil à la main.
D'instinct, elle se cache. D'abord seule avec Lincoln, puis avec d'autres visiteurs pris au piège dans le zoo, comme eux.
Il lui faudra gérer le comportement de son fils et son incapacité à s'adapter à la situation, guidée par son instinct de mère et son courage, pour leur éviter la mort à tous les deux.
Un suspens haletant. Les minutes s'écoulent comme des heures, on s'impatiente à devoir attendre la suite du récit lors des descriptions.
Pourtant c'est ce qui fait la tension de cette histoire... devoir attendre encore, comme les prisonniers du zoo.

Jeu blanc (Wagamese, Richard)

note: 5Littérature Canadienne les bibliothécaires - 2 janvier 2018

Richard Wagamese était indien Ojibwe. Il nous parle de la difficulté de grandir en tant qu'indien dans le Canada des années 60."Jeu blanc" est un livre autobiographique. Il raconte la vie d'un jeune indien qui a vécu de façon traditionnelle jusqu'à ses 8 ans, c'est-à-dire en pleine nature, en chassant et en nomadisant. Puis sa famille est séparée et il se retrouve seul avec sa grand-mère à devoir survivre à une épouvantable tempête de neige. Sa grand-mère n'y survivra pas, mais elle arrive à le rapprocher d'une ville ou il va être placé dans un orphelinat catholiques qui fait tout pour extirper "le sauvage" en lui. Ce qui va le sauver est sa passion pour le Hockey sur glace, pour lequel il est surdoué... Mais indien il est, indien il restera, c'est-à-dire victime toujours de discriminations.
Magnifique à lire !

L'ordre du jour (Éric Vuillard)

note: 4Prix Goncourt 2018 Roland - 14 décembre 2017

Court, net, précis, efficace nous éclairant, pour ceux qui n'étaient pas au courant, sur la marche du monde et sur la collusion entre les affairistes et les politiques.
Intéressant pour connaitre le dessous des cartes.
Bien écrit, imaginatif pour ce qui est des dialogues, des rencontres et des situations ou aucun enregistrement n'existe si ce n'est le récit, à postériori, de quelques participants forcément vu de leur point de vue.
Coup de bluff de l'histoire ou les nations se sont laissés prendre pour en arriver au massacre final.
Bref, comme le roman, encore un roman fiction prenant pour thème des événements ou, et, des personnages réels et extrapolant ce qui a du se passer.
Est-ce que cela méritait le Goncourt ? De la nouvelle...... peut-être ?
J'aurai pu résumer ce livre par cette citation de Paul Valéry :
"La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas".

Bakhita (Véronique Olmi)

note: 4Roman historique sur l'esclavage les bibliothécaires - 10 novembre 2017

Bakhita, livre poignant, Véronique Olmi nous fait une description saisissante de la vie de cette jeune fille, pour qui la vie est parfois d'une cruauté sans borne et espérer être heureux au Soudan en 1865, c'était compter sans ces négriers cupides qui faisaient commerce de leurs frères humains.
on ne peut pas rester indemne après cette lecture !

L'art de perdre (Alice Zeniter)

note: 4saga familiale les bibliothécaires - 10 novembre 2017

Récit historique bouleversant, foisonnant, passionnant, prenant et vivant de bout en bout, écrit par une petite fille de harkis, qui ravive la mémoire d'une famille d'Algérie, transplantée, ballotée de 1930 à aujourd'hui !

Une chance minuscule (Claudia Piñeiro)

note: 4Comédie dramatique les bibliothécaires - 3 octobre 2017

Claudia Piñeiro a écrit un roman qui démarre comme un suspense familial autour d'une femme qui a fui son pays, après une tragédie qui ne nous est révélée qu'après une centaine de pages.
Le lecteur apprend au fil des pages ce qui s'est passé grâce au fils, Federico, qui, en tant que professeur, doit rédiger un texte personnel.Ce récit à deux voix est le lieu de la réconciliation mère/fils.
littérature argentine .

Ailleurs (Dario Franceschini)

note: 3Littérarture Italienne les bibliothécaires - 22 septembre 2017

Proche de la mort, le notaire révèle à son fils sa vie cachée. Ce fils se trouve alors happé par un flot de vie très différente de la sienne , bien plus riche que le petit monde qu'il s'était fabriqué. Le milieu des truands et des prostituées est décrit sous un angle totalement idéalisé.